Libre-échange agricole

Davantage de commerce doit conduire à davantage de durabilité.  

Davantage de commerce doit être associé à davantage de valeur ajoutée pour les agricultrices et les agriculteurs, ici et à l’étranger. En Suisse, nous y parvenons avec une stratégie de qualité. Miser aveuglément sur le libre-échange est une recette pour l’avenir aussi peu efficace qu’une politique protectionniste. 

Nous élargissons le dialogue avec une étude de l’université de Berne, Elisabeth Bürgi Bonanomi, docteur en droit,  Centre for Development and Environment CDE sur mandat de l’Alliance Agraire.